Bibliographie

J'ai publié mon premier roman et mon premier recueil de poèmes sous mon nom de naissance : Frank Lorenzina.
Puis, sous le pseudonyme de Frank G. Laurence, j'ai publié ma première pièce de théâtre en 1999.
Depuis, je publie mes livres sous mon nom de mariage : Frank Gygli.


Je ne me considère pas comme un artiste, mais comme un artisan des mots...


Première publication

J'ai abouti Les rives du lac Kinska à l’âge de 17 ans, roman publié en 1985.

Quatrième de couverture

"Les rives du lac Kinska, c'est l'histoire de Sylvain, condamné à vingt ans de prison. Le "Hameau" le sortira-t-il de là ? Le "Hameau", cette communauté que l'on pourrait rencontrer partout ?"

Jean-Marie Bouchain, éditeur

Les rives du lac Kinska

Cliquer sur l'image pour commander le livre sur tutti.ch

Pour moi un roman, c'est laisser vagabonder son imagination, peindre des situations, créer des personnages, des parties de soi-même; c'est exprimer ses sentiments quotidiens dans un contexte abstrait, irréel. C'est laisser parler l'inconscient aussi...

...et on se laisse prendre au jeu.

F. L.

Deuxième publication

J'ai publié ensuite, J’aurais voulu être un artiste, un recueil de poèmes, nouvelles, essais et dessins, publié en autoédition en 1988.

Quatrième de couverture

Chaque fois que je m'assieds à mon bureau, je me mets dans un état d'esprit tout à fait particulier : je m'isole. Je me plonge totalement dans ma feuille blanche où tournoient des centaines et des milliers de mots que j'arrive parfois à saisir au vol. Au gré de ma fantaisie, je les transforme en poèmes, en nouvelles ou quelquefois en essais ; à l'occasion je les traduis aussi en signes qui deviennent des dessins. Tout va donc dépendre de mes états d'esprit. Et c'est cela que j'ai envie de partager avec vous à travers ce recueil - car il s'agit bien d'un recueil plus que d'un livre à proprement parler.

J’aurais voulu être un artiste

Epuisé, mais tous les textes et dessins sont dans mon livre Poésie : l'intégrale

Je m'appelle Frank Lorenzina, j'ai 26 ans et je vis à Onex. C'est dans ce cadre, dans cette cité satellite, que je m'inspire la plupart du temps pour écrire. Après mon premier roman, «les rives du lac Kinska», j'ai décidé de publier à compte d'auteur mes poèmes qui retracent dix ans de ma vie. Pour vous les présenter, j'ai voulu agrémenter le tout de quelques nouvelles, essais et dessins... j'espère que ça vous plaira.

Troisième publication

En 1999, est paru pour la première fois, Virginie ou si le silence n’était pas d’or, une pièce de théâtre, jouée à Genève en 1999, 2004 et 2014.

Quatrième de couverture

Une pièce eu forme de conte où Baltus, un gnome du peuple Paoni intervient dans le passé de Virginie. Parviendra-t-il à empêcher la maléfique Verdura et son neveu Pierre Vert de voler les coins secrets du corps des enfants ?

Virginie ou si le silence n’était pas d’or

Epuisé

Quatrième publication

J'ai persisté en publiant Destin de femmes roman paru en 2008.

Quatrième de couverture

Le destin des Flaurencine, écrivains de mère en fille depuis l’aube des temps, est-il immuable ? La dernière née de cette dynastie saura-t-elle façonner ce destin à son image ou sera-t-elle modelée par cet ennemi invisible ?

Destin de femmes

Cliquer sur l'image pour le commander sur edilivre.com

Cinqième publication

Pour ma cinquième publication, j'ai publié un recueil de 20 ans de rimes... Poésie : l’intégrale paru en 2011.

Quatrième de couverture

Femme de cuir noir
Lorsque je t’ai vue adossée à une pierre
Dans une petite échoppe des Baux-de-Provence,
J’ai été bouleversé, souffle coupé, ému,
Séduit comme au regard d’une belle inconnue;
Femme de cuir noir, visage de céramique,
Magie de l’art, création de femme, pudique,
Tu permets à mon âme voyages et errances
Dans le pays lointain des rêveries sincères.

Poésie : l’intégrale

Cliquer sur limage pour le commander sur edilivre.com

Recueil de poèmes, Poésie : l'intégrale regroupe vingt années d'écriture poétique. Frank Gygli composa ces vers et ces strophes entre 1976 et 1996. Ce recueil regorge ainsi de souvenirs que Frank Gygli souhaite partager avec nous, lecteurs.

Sixième publication

L’édition bilingue français-anglais de Virginie ou si le silence n’était pas d’or est une version revisitée du texte de 1999 parue en 2013.

Quatrième de couverture

La pièce raconte l'histoire de Virginie, une jeune femme abusée dans son enfance par son voisin, et qui souffre d'avoir toujours tu son secret. Les Paonis, peuple d'un monde imaginaire, a entendu son appel au secours ; Baltus, un des plus jeunes Paonis, va tenter d'intervenir dans le passé de la jeune femme afin de déjouer les plans de la sorcière Verdura. Pour posséder les coins secrets du corps des enfants, la maléfique Verdura a transformé le voisin Pierre en "Pierre Vert", afin qu'il abuse de Virginie... (Texte dès 7 ans).

Virginie ou si le silence n’était pas d’or - édition bilingue français-anglais

Cliquer sur l'image pour le commander sur amazon.fr

The play tells the story of Virginia, a young women abused sexually by a neighbour while still a child and who suffers from living with this secret. The Peacockees inhabit an imaginary world and have heard her call for help. Baltus, a young Peacockee, tries to intervene in Virginias past to outmanoeuvre the plans of the wicked witch Greenwitch, to penetrate the innermost parts of victims, baleful Greenwitch has transformed Peter, the neighbourhood friend, into "Peter Pervy" who will try to abuse Virginia... (Text from 7 years on).